Carlomania

De Nations.fr
Royaume de Carlomania
Royaume Fédéral de Carlomania
Reino Federal de Carlomania

Depuis le 13 mai 153
(69 ans, 9 mois et 21 jours)

Drapeau de l'Union.pngArmesCarlomania.png

« Ultima Lux »

Description de l'image Carte de Carlomania et de ses dépendances.png.
Capitale Drapeau Valdiv.png Valdivia
Hymne Himno del Archipiélago
Fête de l'Unification 24 juillet

Chef de l'État

Rei de Carlomania

Rei de Carlomania

Etendard royal de Carlomania.png SMS Oscar III

Princesse de Realio • Première Successeur

Princesa de Realio • Primera Sucesora

Etendard de la famille royale de Carlomania.png SARP Cassandra Linares

Gouvernement

Comité Référendaire

Comité Referendario

Régime politique Monarchie parlementaire salique
Constitution Constitution du 24 juillet 154
Royal-Référendaire Etendard référendaire de Carlomania.png SSE Leonardo de Luz
Vice-Référendaire SE Juan Carlos Vázquez

Législature

Parlement de Sa Majesté Solaire

Parlamento de Su Majestad Solar

Chambre des Seigneurs

Cámara de los Señores

Électeur de la Chambre des Seigneurs SAR Don Enrique Linares

50 Marquis héréditaires

Saint-Concile de Carlomania

Concilio Santo de Carlomania

Électeur du Saint-Concile SÉm Monseñor Lisardo Negrete Callas

10 Cardinaux élus à vie par cooptation

Convention des Cortes

Convención de las Cortes

Électeur de la Convention SE Falco Ontiveros Merino

500 Sénateurs élus par circonscription

Justice

Justice de Carlomania

Justicia de Carlomania

Peine maximale appliquée Exécution par pendaison

Cour Suprême de Carlomania

Corte Suprema de Carlomania

Président de la Cour Suprême SIE Idelfonso Vasquéz

8 Juges nommés par Sa Majesté Solaire

Forces armées

Armée Royale Carlomaniane

Ejército Real Carlomanián

EffectifsNaviresAéronefs
Emblème de l'Armée Royale Carlomaniane.png 696 322Etendard de la Marine Royale de Carlomania.png 286Cocarde de Carlomania.png 602

Diplomatie

Statut Nation souveraine reconnue
Faction 22px Union des Nations Solaires
Territoires Drapeau de Realio.png Principauté de Realio
Drapeau de Valrya.png Haut-Duché Pentacéphale de Valrya

Démographie

Population 62 701 489 hab.
Gentilé Carlomanian⸱e
Plus grandes villes Drapeau Valdiv.png Valdivia
Drapeau Eternal.png Saternidad
Drapeau Valdiv.png Bailletto
Drapeau Isla Sola.png Soler
Constitué de
  5 Duchés-préfectures
Drapeau Valdiv.png Valdiv
Drapeau Isla Sola.png Isla Sola
Drapeau Induraino.png Induraino
Drapeau Eden.png Eden
Drapeau Eternal.png Eternal
Langues officielles Féroen
Langues reconnues Callabréen, Faldéen

Économie

Monnaie Carl (Ꞇ)
1 Ꞇ = 1,35 Ŧ
PIB 1 811 090 668 313 Ꞇ
2 444 972 402 223 Ŧ
PIB/hab. 28 884 Ꞇ/hab.
38 994 Ŧ/hab.
IDH 0,850 – Très élevé

Histoire

Janvier 152 - Mai 153 Révolution des Iris
13 mai 153 Instauration de la monarchie constitutionnelle
2 juin 177 Assassinat du Rei Carlos XXVII

Divers

Pavillons
Pavillon civil
Pavillon d'État
Fuseau horaire GMT-1
Indicatif d'appel +32
Domaine internet .ca

Carlomania, ([kaʁlomaɲia]), en forme longue le Royaume Fédéral de Carlomania, désigné anciennement par l'appellation Empire de Carlomanie, est un État souverain insulaire, constitué d’un archipel de 16 îles principales situé en plein cœur de la mer de Feu.

Le pays est une fédération constituée de 5 provinces fédérées, et de deux dépendances reconnues comme nations par la communauté internationale, Realio et Valrya.

Anciennement et historiquement reconnu comme étant un grand Empire colonial, Carlomania à vu sa grandeur décliner au cours des deux derniers siècles, ne conservant que d’infimes parts de ses anciennes colonies. Apogée de ce déclin étant la Révolution des Iris, menant à l’effondrement de l’Empire et à la naissance de l’actuelle monarchie constitutionnelle carlomaniane.

Carlomania est donc une monarchie constitutionnelle, dotée d'un Parlement tricaméral qui exerce la majeure partie du pouvoir politique, et d’un souverain, le Rei, qui occupe une fonction principalement symbolique, bien que la Constitution carlomaniane lui reconnaisse plusieurs privilèges.

Étymologie

Le terme “Carlomania” dérivé de “Carlomanie”, soit littéralement le pays de Carloman, est le nom employé officiellement pour qualifier l’archipel féroen, au sud-est du continent phoécien. À l’origine, le terme de “Carlomanie” est un néologisme du XVIème siècle avant notre ère, qualifiant l’archipel unifié par Carloman Ier, dit le Grand. Le nom de “Carlomanie” est alors employé majoritairement par le peuple, qui le préfère au terme officiel alors établi, Solarya, car insistant sur la figure héroïque du monarque, mettant un terme à des siècles de guerres et d’instabilité. Malgré cela, il faudra attendre plus d’un siècle avant que le terme de “Carlomanie” ne remplace officiellement le nom “Solarya” pour qualifier le Royaume de l’archipel. Cependant, en l’an 153, lors de l’aboutissement de la Révolution des Iris et de la chute de l’Empire, un changement de nom est proposé aux carlomanians via un référendum. Ces derniers préfèrent à 63.78% le terme “Carlomania”, qui est alors perçu comme marquant le changement de régime, après plus d’un millénaire de monarchie absolutiste.

Histoire

Ère Antique

Lors de l'ère antique, l'archipel carlomanian était composé de multiples entités tribales, dites arennes. Les hommes peuplant ces tribus étaient alors ethniquement plus proches des idyléniens du nord que des carlomanians actuels, étant noirs de peau. Les relations qui liaient ces diverses tribus qui composaient l'archipel sont encore assez obscures aujourd'hui. En effet, ces hommes n'ont laissés que de maigres traces écrites. Néanmoins, certains de ces écrits s'apparentant à des livres de comptes et des registres, il est tout à fait plausibles que ces tribus aient entretenu un quelconque lien commercial, s'apparentant alors à du troc, la présence de monnaie à cette époque n'étant avérée sur l'archipel.

Vers -1950, des marchants arianais décident de s'établir dans les plaines verdoyantes de la baie, alors dite de Baldibos, du nom de l'explorateur y ayant posé le pied, créant la cité marchande de Baldiba. Dès lors, nous notons de nombreux échanges commerciaux entre les cités jaslandaises qui s'établissaient, alors sur les littoraux, et les entités tribales arennes de souches qui étaient alors concentrées dans les terres. Des relations assez cordiales entre les deux cultures s'établissent alors, homogénéisant progressivement la société féroenne du fait du métissage et des échanges scientifiques. Dès lors, la société féroenne s'est organisée autour de nouvelles entités seigneuriales : les Gloires. Au nombre de quinze, elles portaient chacune le nom de la famille du seigneur local et entretenaient des relations belliqueuses entre elles, les conflits étant alors monnaie courante. La plus importante d'entre-elles était la gloire de Carlomañi, au sud de l'Île de Ferano, bénéficiant de sa capitale, la cité de Baldiba, centre économique et culturel de l'archipel.

En -1618 s'est tenu le concile de Garis, du nom du seigneur de Carlomañi, qui avait pour visée de parvenir à l'unification de l'archipel sous une même bannière pour opposer une résistance au voisin du sud, l'Empire Sérynnique. Après plusieurs mois de discussion et de débat, l'archipel s'unifie pour la première fois de son histoire sous le nom et la bannière de la Solarya, hommage au culte du Soleil majoritaire au sein de l'archipel. Garis, initiateur du concile, fut alors unanimement porté au trône du Royaume nouvellement crée, choisissant Carloman comme nom de règne. En l'an -1616, Carloman Ier est couronné premier Rei de Solarya au sein de la nouvelle capitale, Baldiba, devenue Valdivia.

Ère féodale

La période féodale carlomaniane débute alors aux abords du quinzième siècle avant notre ère, lorsqu'en -1568, le Rei de Solarya, Antonio Ier, est confronté aux multiples indivisions et conflits entre les Gloires, ayant résisté à la proclamation du Royaume. Le monarque bénéficie alors de son prestige et de son lien établi avec la divinité solaire, mais ne dispose pas d'un pouvoir militaire et économique assez important pour contraindre les Gloires à se soumettre à son jugement, son rôle est alors principalement cérémoniel et honorifique.

Antonio Ier passe alors de nombreux mois à sillonner le pays sous couvert d'une tournée royale pour rallier à sa cause les souverains des Gloires les plus influentes du Royaume. En fin novembre de cette année, par le fameux Décret des Ducs, le Rei proclame la création des duchés, favorablement aux souverains soutenant son règne, ployant le genou devant leur souverain, acte fort avant cela impensable en Solarya, terre d'honneur et de fierté. Ainsi naissent les duchés d'Induraino, d'Eternal, de Ruiz - devenu Isla Sola -, de Callabre, et d'Eden. Les terres royales sont alors précisément déterminées à la partie inférieure de la ligne dite d'Antonio, correspondant à l'actuel Grand-Duché de Valdiv. Malgré une vive réaction des Gloires lésées, l'alliance entre le Rei et ses nouveaux ducs soumet rapidement l'intégralité de l'archipel, donnant naissance à l'un des premiers systèmes féodaux au monde. Le terme de cette révolution s'acte par le changement de dénomination du Royaume, devenu de Carlomanie afin de préciser le placement central du souverain solaire dans la nouvelle société féodale.

Développement du Colonialisme

Proclamation de l'Empire par Carlos XII

Guerre Civile des Glorieuses

Apogée de l'Ère Impériale

Indépendance de Saamraajy

Guerre d'indépendance de la Calabre

Déclin de l'Empire

Révolution des Iris

Instauration de la Monarchie Constitutionnelle

Ère actuelle

Géographie

Climat et topographie

Environnement

Faune et flore

Société

Population

Langue

Culture

Religion

Éducation

Crime et sécurité civile

Droits humains

Politique

Couronne Royale

Gouvernement

Législature

Noblesse Royale

Organisation territoriale

Partis politiques

Forces armées

Relations étrangères

Économie

Finances

Industries dominantes

Égalité sociale

Infrastructures

Architecture et urbanisation

Monuments

Transports

Eau et énergie

Divers

Personnalités connues

Anecdotes